Fait divers

Publié le par Anne Delacharlerie

C’est un fait divers si banal mais tellement consternant – à moins que ce ne soit l’inverse – de l’Argentine ubuesque de 2010.

Dimanche au petit matin, un couple de jeunes gens âgés de 16 ans qui se déplaçait à moto, s’est tué dans un accident de la route. Ils ne portaient pas de casques et la plaque d’immatriculation de la moto avait été arrachée. Les uns disent qu’il s’agit d’une collision fortuite, les autres que la voiture de la police municipale les poursuivait, voire aurait volontairement provoqué leur chute. La population s’est échauffée, et de véritables émeutes s’en sont suivies. Plusieurs bâtiments communaux dont la mairie ont été incendiés. Les archives de l’état-civil sont perdues.

Un haut responsable de la police municipale a démissionné.

Tant mieux disent les parents d’une des jeunes victimes, les jeunes pourront se déplacer de nouveau sans être persécutés par la police.

On apprend par ailleurs que la coutume dans cette ville est de circuler sur des deux-roues sans plaque, car on n’est jamais bien certain de ne pas être involontairement receleur d’un vol commis sur une autre commune.

 

Question idiote : ces deux jeunes, si jeunes, que faisaient-ils dehors en pleine nuit, sans casque, sur une moto sans plaques ? 

 

Publié dans Argentine

Commenter cet article

Loic 24/03/2010 12:01


Ce sont des choses qui arrivent aussi dans nos banlieues françaises. Amicalement. Loic