Dieu est (aussi) français

Publié le par Anne Delacharlerie

Comme chacun sait, le onze français s’est qualifié de manière discutable pour le Mondial sud-africain de l’an prochain. Chacun sait aussi que c’est par un autre but de la main, de Maradona, que l’Argentine avait en 1986 remporté les quarts de finale de la Coupe du Monde, avant de remporter la Coupe elle-même quelques jours plus tard. Les Argentins, qui mettent Dieu à toutes les sauces, sont totalement convaincus de l’intervention du Très Haut en leur faveur sur le stade ce jour-là : la fameuse "mano de Dios".

Mais…

Mais quand le onze français s’est qualifié de si piteuse manière la semaine dernière, l’ensemble des médias locaux faisait chœur pour faire remarquer, preuve à l’appui, que l’Argentine ne détenait pas le monopole de la tricherie, dans un pays où frauder est un mode de vie.

Et la volonté de Dieu dans tout ça ? Plus personne n’en parlait !

Publié dans Argentine

Commenter cet article