Les dangers du dos crawlé

Publié le par Anne Delacharlerie

Hier je faisais mes longueurs tranquillement à la piscine.

Tranquillement, c’est un grand mot. En Allemagne où tout est si bien organisé, il y a en général des lignes d’eau selon la vitesse à laquelle on va, et il faut tenir sa droite à l’aller et au retour. Ca semble un peu militaire, mais ça marche.

Mais pas dans cette piscine habituellement bondée de retraités aux styles très amusants, surtout vu d’en dessous avec des lunettes de natation. D’ailleurs ça me distrait quand je trouve le temps long.

Hier donc, m’arrive dessus un type qui nage sur le dos, à 45 degrés par rapport à une certaine grille du fond que je prends pour repère vu que les traits noirs sont déjà bondés. Habituée aux papis et mamies lents et zigzagueurs, poliment je l’évite et je continue.

Là où ça se corse, c’est que quand je le croise de nouveau, sur le ventre cette fois, le type m’arrête et m’engueule parce que mon pied lui est soi-disant passé à 5 cm de la figure. Je suis tellement interloquée que j’en reste sans voix. Il m’enguirlande de plus belle en me disant que sa ligne à lui, c’est la 2 et que je dois lui laisser le passage. On repart, et le plus comique c’est qu’au retour il se ramène sur moi qui suis toujours ma grille, en diagonale entre la 2 et la 3. Cette fois c’est moi qui l’engueule. Facile en allemand, sans s’énerver beaucoup, ça fait tout de suite beaucoup d’effet ! Mais il n’en démord pas.

Il repart et là je m’aperçois qu’il nage sur le dos… les yeux fermés !!!

 

 

Publié dans Allemagne

Commenter cet article