Les boutiques de Buenos Aires : Repostería – Cotillon

Publié le par Anne Delacharlerie

 

C’est l’endroit où on trouve un tas de merveilles que j’ai longtemps cherchées en vain au supermarché, notamment du chocolat à cuire (plus sucré que chez nous), du cacao nature, des pépites de chocolat, des moules à gâteau de toutes tailles et de toutes formes et tout ce qu’il faut pour décorer les gâteaux les plus sophistiqués.

Ne pas oublier le rayon de la vaisselle de fête à usage unique, ni celui des déguisements, masques et perruques. Sans compter les emballages cadeau, les crayons et autres gadgets fantaisie, les bonbons et les petits sachets sans lesquels aucune fête d’anniversaire enfantine ne semble complète de nos jours.

En attendant votre tour pour faire peser votre petit sachet de cacao, vous pourrez comme cela m’est arrivé rester ébahie par le degré de complication et de sophistication – sans parler de la dépense - dans lesquels la jeune maman qui vous précède est prête à se lancer pour offrir à son chérubin de 4 ans, et aux 40 petits monstres qu’il a invités pour son anniversaire, le gâteau et la fête de ses rêves.

Rêve du gamin qui pourrait bien devenir le cauchemar de sa gentille maman si, comme cela est arrivé à mon petit voisin, le gamin surexcité disjoncte totalement, et d’épuisement nerveux, à la fin de la fête, pique une crise de nerf et se met à hurler hystériquement sans que rien ne semble pouvoir le calmer.


Remarques : dire "cotijonne" ;  reposteria vient de postre qui signifie dessert.

 

Commenter cet article