Les boutiques de Buenos Aires

Publié le par Anne Delacharlerie

En arrivant en Argentine il a bientôt trois ans, pour faire mes courses, comme nombre de mes contemporains  – étrangers en tout cas - j’avais le réflexe « supermarché ». Aussi, pendant des mois, je suis restée convaincue qu’en Argentine, il était impossible de se procurer certains produits de base comme le cacao nature. Jusqu’à ce que le bouche-à-oreille ne m’incite enfin à m’intéresser aux petites boutiques du quartier commerçant qui entoure la gare de banlieue toute proche de chez moi.

Une épiphanie.

Publié dans Argentine

Commenter cet article

sab 24/05/2009 14:17

Oui, c'est aussi l'occasion de se rendre compte de ce que les supermarchés ont tué chez nous : tous les petits commerce, toute la vie de quartier, la diversité, la production locale, le contact avec ses propres voisins, le goût pour les produits de saison, etc.
Je revis en allant à la boucherie, chez le maraîcher, et en constatant que bien évidemment les prix des grandes surfaces sont un "asalto"...
Un autre monde.
Bonne continuation !