Raffinement parisien

Publié le par Anne Delacharlerie

 

Je reviens d’un court séjour sur le sol de la vieille Europe.

Paris m’a semblé une ville belle, propre, tranquille, organisée, respectueuse de tous. Les Parisiens auxquels je me suis ouverte de cette impression n’en revenaient pas.

C’est sûr, tout dépend des références.

Vu de Buenos Aires, par exemple du vaste bazar organisé (je suis très polie) qu’est en permanence le carrefour de l’avenida Antartida Argentina avec celle de los Immigrantes à Retiro, un chauffeur de bus parisien, qui surveille tranquillement dans son miroir la sortie délicate de deux poussettes par sa porte arrière, et qui ensuite roule au pas derrière un vélo sans jamais klaxonner ni sortir de sa voie réservée, peut apparaître comme le raffinement ultime de la civilisation.

Publié dans Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :