Moxos

Publié le par Anne Delacharlerie

 

Un concert dans la banlieue de Buenos Aires l’autre soir.

Les yeux fermés, on aurait pu se croire en première partie dans un monastère catholique européen, en seconde partie à la Renaissance dans une cour européenne, en troisième partie en pays celtique. Enfin, lors du traditionnel rappel de fin de concert, les jeunes musiciens sont redevenus « eux-mêmes », arborant de chatoyantes coiffes de plumes le temps d’une danse traditionnelle de la jungle bolivienne.

Le chœur et l’orchestre Saint Ignace de Moxos (http://escuelamusicasanignaciomoxos.org/) sont de passage sur les bords du Rio de la Plata ces jours-ci, une occasion de découvrir leurs traditions musicales et de toucher l’histoire du doigt. Les Moxos vivaient autrefois sous la protection des missionnaires jésuites, au sein de missions si puissantes que les régimes civils, se sentant menacés, ont alors interdit le continent aux disciples de Saint Ignace de Loyola. C’était dans la deuxième moitié du XVIIIème siècle. Depuis on a fait payer aux Moxos et aux autres peuples indigènes leur « soumission » aux jésuites. Pourtant, dans la jungle bolivienne, la tradition musicale européenne et ignacienne s’est perpétuée tant bien que mal. Et aujourd’hui, elle vient à notre rencontre sous les traits de ces vingt jeunes musiciens surprenants.

Publié dans Journal

Commenter cet article

Nettoue 17/09/2008 17:48

Une plage de rêve.. A l'infini, et un buen beau texte, et puis être aussi loin me dépayse, j'aime...
Amicalement Nettoue

Anne Delacharlerie 18/09/2008 20:03


Merci.
Pour information, la photo a été prise à Punta Pardella, sur la Péninsule Valdés. Ce qui semble une plage est en fait un platier rocheux découvert. Il manque sur la photo une baleine
bondissant hors de l'eau, mais aucune n'a voulu coopérer ! 


Marc de Metz 16/09/2008 15:00

Bonjour Architecte d’intercours,

Je cherche depuis des mois une façon de reprendre contact avec vous, ceux que j’ai perdu de vue alors que vous faites partie des Architectes d’intercoeurs et qui contribuez à son magnifique succès. Je ne vous oublie pas, mais je n’ai qu’un manque, celui de ne pas avoir assez de temps pour venir vous saluer et vous lire car nous sommes plus de cent Architectes d’intercoeurs et que j’ai une autre vie à mener de front que celle que j’aime vivre ici entre-nous… Je viens de trouver une raison de vous contacter et j’en profite au travers de ce qui suivra.
Les autres, ceux avec qui nous partageons nos mots et notre amitié, j’en profite pour vous saluer et vous dire @ bientôt peut-être…


« Vivre nos vies à Metz » qui est le blog cœur de la communauté des Architectes d’intercoeurs participe au « Concours du plus beau blog 2008 ».

Le tout premier chalenge consite du 1er septembre au 15 novembre 2008 à recevoir le plus grand nombre possible de commentaires sous la fiche de mon blog. Elle est accessible par le lien ci-dessous :

http://veryniceblog.over-blog.com/article-22316107.html

Si tu devais trouver sympa ma participation, je t’invite à y passer une minute pour y laisser un commentaire.

Celui-ci me permettra d’y rester dans la course.
J’espère que cela t’amusera et te semblera assez « fun » pour que tu ailles voir de plus près ce concours organisé par une des blogueuses présente sur Over-Blog.

Ce nombre de commentaire contribuera fortement au succès de ma participation et je sous sais être très nombreuses et nombreux solidaires de ce qui peut concerner l’une ou l’un d’entre nous.
Certaines et certains d’entre vous viennent chaque jour m’y laisser trace de leur amitié par un commentaire et cela est particulièrement réjouissant.

Je te souhaite de beaux mots, des mots partagés avec ceux qui aiment te lire et ceux qui aiment venir à ta rencontre.

Amitié de Metz, Marc.

loic-emmanuel 02/09/2008 15:31

Richesses d'un mélange de culture qui doit prendre "aux tripes", je veux bien te croire.
Il y a tant de richesses, tant de "succès" dans le monde !
Merci de nous faire passer ces nouvelles "positives".
Amitiés. Loic