Je voudrais pouvoir m'ennuyer

Publié le par Anne Delacharlerie

Le plus souvent, dans les couples qui s’expatrient, le seul qui bosse, c’est Lui.

Elle, elle suit, de plus ou moins bon gré, et en signant sa lettre de démission de son boulot à elle avant le saut dans le vide du grand départ, elle signe également tacitement un contrat (sans solde...) bien pratique pour tout le monde, à commencer par l’employeur dudit mari qui feindra pourtant toujours de la prendre pour une sale gamine capricieuse : elle accepte de s’occuper de l’intendance et de transporter la vie quotidienne de sa petite famille sous d’autres cieux. Nouvelle langue, nouveau rythme de vie, nouvelle culture, nouvelles habitudes alimentaires, nouveau climat, nouveaux systèmes scolaire et de santé, etc… 

D’autant que son cher mari, elle le verra beaucoup moins qu’en France, car les trente-cinq heures, je vous jure que c’est d’un exotisme fou, finalement !
 
Dîner d’expats l’autre soir.
Un couple inhabituel : ils viennent d'arriver, c’est Elle qui bosse et Lui qui a démissionné.
Teneur de la conversation : mais le pauvre, il va s’ennuyer !!
 

 

Publié dans Expatriation

Commenter cet article