L'arbre et les fruits

Publié le par Anne Delacharlerie

File:Mirabelle (Prunus domestica subsp. syriaca) (21235863905).jpg
 

Aujourd'hui, la CIASE a rendu son rapport. Il est plein de chiffres effroyables concernant les abus sexuels commis sur des mineurs au sein de l'Eglise de France depuis les années 1950.

Ne serait-il pas utile de les remettre dans le contexte de la pastorale de la peur qui prévalait encore dans les années 50 ?
Ce climat de violence ordinaire, et d'abus de pouvoir et de conscience n'a-t-il pas favorisé les passages à l'acte pédo-criminels ?
Taloches données par le curé au catéchisme ? Petites et graves maltraitances dans les pensionnats de "bonnes soeurs" ? Confessions-interrogatoires obligatoires ? Dénigrement d'un paroissien par le curé pendant l'homélie devant tout le village assemblé ? (Pour ne citer que quelques anecdotes qui circulent dans mon entourage.) 

Et si c'était là qu'il fallait (aussi) chercher la cause de nos églises vides ? Un genre de sensus fidei fidelium. Comme si cette génération avait finalement bien appris son catéchisme :
"Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. Va-t-on cueillir du raisin sur des épines, ou des figues sur des chardons ? C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre qui pourrit donne des fruits mauvais. Un arbre bon ne peut pas donner des fruits mauvais, ni un arbre qui pourrit donner de beaux fruits. Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. Donc, c’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez." (Mt 7,15-20)

photo : Maja Dumat  - CC BY 2.0

 

 

Publié dans Catho pas bigote

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :