Confinement - 13 mars 2020

Publié le par Anne Delacharlerie

Ca y est, le gouvernement du Land de la Hesse a décidé de suivre le mouvement et de fermer les établissements scolaires. Donc je récupère "Petit" (!) Dernier à temps plein à la maison.  Du coup j'ai aussi décommandé les séances de soutien scolaire en maths avec mes protégés.

De son côté, la boîte de Gaston le met en télé-travail.

Et mes cours de chant sont annulés. 

Donc globalement, je n'ai pas à bouger de la maison sauf pour aller faire les courses et prendre un peu d'exercice.

Pour une aspie, des contacts sociaux réduits au minimum, et l'univers familier de la maison à temps plein pendant plusieurs semaines, c'est le bonheur. Bémol : il va falloir partager l'espace géographique et phonique avec Gaston et Petit Dernier.

Et je n'ai pas fini de me sentir coupable de tous ces moments où je bulle (en apparence, selon les critères des neurotypiques) parce que dans ma tête ça grésille comme une vieille radio.

Autistiquement vôtre,

Aspie Rine

Publié dans Confinement, Allemagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :