Les femmes à "leur" place

Publié le par Anne Delacharlerie

N'avez-vous pas remarqué ?

Aux Invalides, aux obsèques de Jacques Chirac, derrière le Président Macron, il y avait deux femmes ministres, et un grand nombre de femmes parmi les militaires et policiers.

Mais une fois à l'église Saint-Sulpice, on n'a plus vu que des hommes : évêques, prêtres, diacres, servants de messe... Personne n'a pensé à au moins faire lire l'épître par une femme, ce qui n'aurait causé aucune entorse au rite de l'église catholique romaine !

Ah, si, j'oubliais, il y avait bien des femmes... Elles chantaient, dissimulées derrière l'autel. L'une d'elles nous a d'ailleurs offert une interprétation particulièrement émouvante du Pie Jesu de la messe de Requiem de Gabriel Fauré.

C'est ça le problème de l'église catholique romaine : tout va bien pour elles, tant que les femmes restent à leur place de potiches décoratives.

 

Lecture de l'épître : 29:00   -   Pie Jesu : 1:13:40

Publié dans Catho pas bigote

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :