Histoire d'eau

Publié le par Anne Delacharlerie

 

Ma mère me racontait souvent que lorsque j'étais petite, j'avais de très gros "chagrins" inexpliqués et qui duraient longtemps. Elle avait trouvé un moyen infaillible pour me calmer : m'installer devant une bassine d'eau avec des contenants divers. Je passais alors de très longs moments à transvaser de l'eau de l'un dans l'autre. Aujourd'hui, je suspecte que ces chagrins étaient en fait des effondrements. Et les jeux d'eau, une forme d'auto-stimulation.

Variantes observées chez d'autres enfants : allumer et éteindre indéfiniment des bougies, ou bien encore emmêler et démêler méthodiquement une pelote de ficelle.

Publié dans Aspergirl and co

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :