Marionnettistes...?

Publié le par Anne Delacharlerie

Des émissions comme celle dont je mets le lien ci-dessous, ainsi que tout un tas de livres et articles à la mode, tendraient à nous faire croire que quelques très méchants loups manipulateurs narcissiques sont cachés parmi nous, la foule des victimes potentielles toutes innocentes.

Il faut dire que les mots des spécialistes ont de quoi effrayer : manipulateur, pervers, narcissique... Bouououhhh...!!!!

Deux auteurs dont je viens de lire les ouvrages sur la question, Pascal Ide et Marie Andersen, ont un propos beaucoup plus nuancé.

Ils permettent tout d'abord de redonner leur juste sens en langage courant au vocabulaire employé par les psys. Les manipulateurs ne sont pas des marionnettistes qui se lèveraient un beau matin décidés à faire de leurs proches, leurs jouets. Il s'agit avant tout de personnes en grande souffrance, atteintes d'une véritable maladie de la relation qui prend sa source dans un mal-amour remontant à l'enfance, la fameuse faille narcissique. C'est cette "maladie", cette insécurité affective, qui les conduit à malmener leur entourage, voire, à l'extrême, à le rendre fou comme le montrent les exemples terribles de cette émission.

Ensuite, en explicitant les conséquences concrètes de cette "maladie de la relation", ces deux auteurs nous conduisent à comprendre que tous les degrés de "manipulation" existent, et que personne n'en est totalement indemne.

Corollaire : en prendre conscience permet de tout mettre en oeuvre pour ne plus être malgré soi victime... ni bourreau ! 

Car on s'aperçoit aussi que des familles entières, sur plusieurs générations, des cultures, des périodes de l'Histoire même à mon avis, ont été "manipulatrices". Un seul exemple : parmi les dix facettes de la manipulation qu'évoque Marie Andersen, il y a l'imposition, c'est à dire le fait d'imposer sa manière de voir à autrui. N'était-ce pas ce que faisaient systématiquement et légalement le père à ses enfants, le mari à sa femme, dans nos pays occidentaux jusqu'à une époque pas si éloignée ?

Les victimes des petites ou grandes manipulations reproduisent les schémas appris dans leur enfance. A leur corps défendant (la faute à la fameuse faille narcissique...) ils deviennent à l'âge adulte des petites ou des grandes victimes, des petits ou des grands manipulateurs, ou bien l'un et l'autre en alternance. C'est fascinant ! Où l'on se rend compte que toutes les personnes - un peu ou très - difficiles de notre entourage fonctionnent selon ces schémas.

Marie Andersen souligne qu'une fratrie qui devenue adulte ne s'entend pas, a de fortes chances d'avoir eu un ou des parents plus ou moins "manipulateurs" qui par leur "maladie" les ont montés les uns contre les autres. En cela elle rejoint indirectement la thèse que défend Jeanne Safer dans L'héritage de Caïn (Cain's Legacy - non traduit à ma connaissance) : si des frères et soeurs adultes ne s'entendent pas, la cause est à chercher du côté de l'éducation qu'ils ont reçue.

Pascal Ide donne heureusement quelques conseils pour l'éducation de nos enfants. Ouf ! Je ne m'y suis pas trop mal prise apparemment !

Publié dans Lectures, Journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :