S'informer

Publié le par Anne Delacharlerie

Où trouver des informations fiables sur l'autisme au féminin ?

Comme je n'ai pas (pas encore, en tout cas !) fait du syndrome d'Asperger un de mes centres d'intérêt restreints, cet article ne sera pas long... Je me contenterai de citer ce qui m'a aidée, moi.

D'abord les vidéos de Julie Dachez, ainsi que la BD La différrence invisible qui raconte son histoire et dans laquelle je me reconnais ici et là.

J'avais bien aimé L'Asperger au féminin de Rudy Simone, traduit de l'anglais. Je l'ai lu avant d'avoir confirmation du diagnostic, il m'avait confortée dans mes soupçons.

Est plus récemment sorti en français Asperger et fière de l'être d'Alexandra Reynaud. Un peu excessif pour mon goût, j'ai eu du mal à m'y reconnaître.

Plusieurs articles ont été publiés dans différents journaux et périodiques français ces derniers mois sur la spécificité du syndrome d'Asperger au féminin et la difficulté de le diagnostiquer.

Une étude franco-canadienne à grande échelle intitulée Femmes autistes invisibles a été lancée. Elle en est au stade du recrutement de femmes autistes au diagnostic confirmé, ou qui se pensent autistes. Elle implique notamment le CNRS en France et les équipes du Dr Laurent Mottron au Canada. Il est, entre autres, question de la mise au point de tests spécifiques pour les filles et les femmes. Je suis impatiente d'y participer.

La littérature et les recherches sont plus développées dès qu'on passe au syndrome d'Asperger chez les garçons et les hommes. Les médias sont même particulièrement friands de personnalités "spectaculaires" comme Josef Schovanec. Je ne suis pas certaine que cela serve toujours la cause des femmes autistes.

S'informer
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :